J’écoute nos médias, nos journalistes connectés, je lis nos réseaux sociaux, je suis connectée au monde dans lequel je finis ma vie et je revis indéfiniment la même propagande. Cette propagande qui faisait écrire aux pisse-copies de 1914 que les bombes allemandes ne tuaient pas et que nos braves pioupious riaient sous les obus, est celle qui aujourd’hui clame à tue-tête que les méchants Russes sont assoiffés du sang des innocents, du sang des enfants ! Poutine tient le rôle de Guillaume II ! Et les intellectuels médiatiques, les histrions, les barbacoles et autres saltimbanques de s’émouvoir, de s’agiter, de s’insurger, de s’exalter, de s’apitoyer et même de se démener pour que les Européens que nous sommes prennent faits et causes contre l’Ours russe. Je me demande comment je suis encore debout devant tant d’ignominie, tant de bêtise, tant d’ignorance. Les images passent et repassent en boucle, commentées par des gazetiers essoufflés et émus par leur propre prose.

Rien à envier aujourd’hui à ce genre de propagande

Les migrants qui meurent en Méditerranée n’ont pas droit à la même compassion et au même battage publicitaire de la Croix Rouge et autres organisations. Les Ukrainiens sont des réfugiés qu’il faut accueillir et aider, ce ne sont pas des migrants puisqu’ils sont Européens ! Les enfants en Ukraine souffrent, pleurent, paient un lourd tribut. Dans les pays bombardés, pillés par le monde occidental, les enfants sont de futurs terroristes ou de futurs parasites : ils font la Une de Charlie Hebdo qui se paie une bonne tranche de rire grâce au petit Aylan !

2 réflexions sur “Notre Guerre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s