Journal d’une carte vermeil (4)

J’ai 60 ans et je pense à ce qu’aurait pu être ma vie si j’avais accepté de coucher avec ceux qui m’auraient aidée à ouvrir les portes du théâtre. Je n’ai pas voulu suivre les conseils de Barillet ou ceux de Michel Galabru, je croyais naïvement que ma vertu serait préservée et mon talent reconnu !…