LES GAS DES CHEMINS DE FER

Il y a 131 ans, Jules Cornély écrivait : "Et pour mon compte, si j'étais directeur d'une Compagnie de chemin de fer, je me ferais couper le poing plutôt que de signer la réintégration d'un seul des grévistes actuels." Ce journaliste royaliste convaincu, connu et reconnu, qui fonda en 1886 avec Eugène Tavernier le Syndicat…