Paragraphe : A la mémoire d’Horace de Viel-Castel

Je suis devenue une dame d'âge respectable qui ne se déplace plus qu'avec sa canne. Lorsque je prends un transport en commun, j'estime avoir le droit de m'asseoir et, dans ma vieillesse râleuse, j'estime que les jeunes gens ou filles doivent se lever pour me laisser leur place. Mais cela c'était avant ! Aujourd'hui affalés,…