Le Café …

Le Café Jacques Delille Il est une liqueur, au poëte plus chère,Qui manquait à Virgile, et qu'adorait Voltaire ;C'est toi, divin café, dont l'aimable liqueurSans altérer la tête épanouit le cœur.Aussi, quand mon palais est émoussé par l'âge,Avec plaisir encor je goûte ton breuvage.Que j'aime à préparer ton nectar précieux !Nul n'usurpe chez moi ce…